Volvo D13: à la fine pointe de l’industrie des groupes motopropulseurs

Puissant, efficace et propre. Trois mots qui qualifient bien la référence en matière de groupe motopropulseur : le moteur Volvo D13® et sa transmission Allison® 4000MH ou B500 entièrement intégrée. Cette merveille conçue par les chefs de file de l’industrie mondiale offre un niveau de performance, de fiabilité et d’économie encore inégalé sur le marché.


Le moteur éprouvé Volvo D13, source de fierté

Conçu pour respecter les normes actuelles et futures de l’EPA tout en offrant une fiabilité accrue et un coût de fonctionnement réduit, le Volvo D13 est le moteur le plus renommé sur le marché. La performance supérieure à bas régime et le fonctionnement silencieux tout en douceur du D13 à 500 chevaux ravira les chauffeurs comme les passagers. Le turbocompresseur à géométrie variable assure une réponse vive du moteur sans pour autant augmenter sa très faible consommation d’essence. En effet, le moteur Volvo D13, qui respecte les normes de l’EPA pour 2010 et les années à venir, offre la meilleure économie de carburant de tous les moteurs de 13 litres sur le marché. 

Transmissions entièrement intégrées

Les autocars Prevost sont dotés, au choix, d’une transmission Volvo I‑Shift ou Allison entièrement automatique, qui s’intègrent parfaitement au moteur Volvo D13. Elles procurent toutes deux une performance supérieure qui améliore l’accélération, la souplesse de fonctionnement et le confort des passagers.

Dépassement des normes d’émission de l’EPA

Alors que les normes d’émissions pour 2010 donnaient du fil à retordre à la concurrence, le système de réduction catalytique sélective (SCR) de Volvo avait déjà fait ses preuves depuis plusieurs années en Europe. Celui-ci combine les meilleurs avantages de la recirculation des gaz d’échappement (RGE), un filtre à particules diesel (DPF) et le SCR afin d’offrir une solution qui va bien au-delà des nouvelles normes de l’EPA en matière d’émissions de NOx. De plus, la technologie SCR de Volvo prend en charge la « régénération » automatique du DPF dans des conditions de conduite normales. Il n’est donc plus nécessaire de garer l’autocar pour effectuer une régénération dite « active ».